Troubles envahissants du développement, traits autistiques et troubles de la symbolisation

OBJECTIF

  • Identifier la complexité de la problématique autistique et acquérir des éléments de connaissance sur le déficit relationnel propre à l’autisme, pour élaborer de premières réponses adaptées à la problématique de chaque enfant et compatibles avec une prise en charge éducative de groupe.

 

L’accompagnement quotidien d’un public présentant des troubles autistiques ne requiert pas nécessairement une connaissance approfondie du cadre nosologique. Mais les professionnels concernés doivent maîtriser les éléments essentiels des approches qui soutiennent aujourd’hui les types de réponses apportées à l’autisme, afin d’offrir un cadre cohérent, des repères et habitudes de vie, des attitudes relationnelles adaptées à un public qui doit être abordé avec d’infinies précautions cliniques et se révèle psychologiquement éprouvant.

Les troubles envahissant du développement recouvrent, dans les classifications internationales (DSM4, CIM10) désormais utilisées en France, des troubles caractérisés par des « altérations qualitatives des interactions sociales réciproques et des modalités de la communication » ainsi que par « le caractère restreint répétitif et stéréotypé des comportements, intérêts et activités. » Ces caractéristiques comportementales sont ou non associées à un retard mental.

Au delà du débat étiologique, le courant psychanalytique s’attache à décrire un fonctionnement psychique particulier qui vise à se défendre d’angoisses archaïques, le courant cognitiviste s’attache à décrire les particularités d’un fonctionnement cognitif défaillant.

  • La littérature sur l’autisme (Bleuler, Kanner, Winnicott, Jakobson, Freud, Bettelheim, Lacan, Tustin, Houzel), les deux modèles d’hypothèse sur son origine (psychogénétique, organique), ses types (primaire, secondaire, infantile), ses nominations (handicap, maladie, nominations récentes).
  • Fantasmes archaïques de destruction de la mère, défaut d’attribution d’intentionnalité, indistinction entre les objets et les personnes, troubles de la spatialisation dans l’environnement, troubles du schéma corporel, etc.
  • Les différentes approches en matière d’accompagnement :

-   les méthodes éducatives et comportementales : TEACCH, ABA, IBI,

-   les approches psycho-dynamiques (thérapie institutionnelle et psychothérapie),

-   l’aide à la communication (PECS, Makaton, LSF),

-   les thérapies à médiation corporelle et rééducations neurosensorielles (psychomotricité, Pack, Holding, Daily life therapy, Snoezelen, Tomatis),

-   les traitements pharmacologiques,

-   la psychopédagogie comme approche globale.

  • L’élaboration d’un cadre de vie sécurisant, régulier, structurant, les attitudes à adopter en fonction des problématiques individuelles, des situations vécues et des relations duelles.
  • Les enfants autistes et leur famille : la demande des parents et l'accompagnement des familles.
  • Identification par les professionnels de leurs représentations de la maladie mentale et de ce qu’elle suscite émotionnellement chez eux, pour apporter une réponse réfléchie, ouverte et distanciée.

Bulletin de pré-inscription en ligne 


Formations individuelles - Nos dates et tarifs